Some Steps Away - La nature au coeur du voyage

Actuellement en tour du monde !


2ème zigzag entre le Chili et l'Argentine, nous quittons Puerto Natales après notre trek de 6 jours dans le parc national Torres del Paine pour rejoindre de nouveau l'Argentine et la petite ville d'El Chalten.

El Chalten est une charmante ville offrant un beau panorama sur le Fitz Roy et le cerro Torre, elle est le point de départ idéal de randonnées à la journée ou de plusieurs jours dans le parc national Los Glaciares.

el-chalten-argentine-patagonie

Un départ de Puerto Natales chaotique

Il nous aura fallu nous y prendre à 2 fois pour partir de Puerto Natales. Au retour de notre trek à Torres del Paine, j'ai été très malade pendant la nuit, probablement à cause d'une intoxication alimentaire, nous n'avons donc pas pu prendre le bus dans mon état, surtout pas pour 12h de trajet.

Nous avons donc perdu nos billets car la tentative de Max de se les faire rembourser n'a rien donné.

Après 1 journée de récupération et de repos pour moi, nous avons enfin pu quitter la pluvieuse et tristounette ville de Puerto Natales pour nous rendre à El Chalten. Heureusement, je me sentais un peu mieux pendant le trajet et les 12h de bus, bien que fatigantes, sont bien passées. Cependant, je ne me sentirais pas vraiment à 100% pendant tout notre séjour à El Chalten.

Randonnées à la journée depuis El Chalten

El Chalten est une des portes d'entrée du parc national Los Glaciares. Vous pouvez y camper et y faire des treks sur plusieurs jours autour de lagunes et avec comme point de vue de magnifiques monts comme le Fitz Roy.

Mais après 6 jours dans Torres del Paine, nous avons choisi de faire plutôt des randonnées à la journée et revenir le soir à El Chalten pour dormir. De plus, je me sentais encore assez mal pendant nos randonnées et je n'aurais pas pu supporter plusieurs jours de trek après ma violente intoxication alimentaire à Puerto Natales.

Sentier du Fitz Roy - Lagune Capri 

Notre 1er jour à El Chalten devait être consacré à faire les lessives, acheter les tickets de bus pour notre prochaine étape et nous reposer un peu puisque nous venions de faire 12h de trajet.

Mais un coup d'oeil à la météo nous a poussé à zapper le repos pour entamer directement une randonnée. Et oui, malheureusement, le temps annoncé allait se dégrader dès le lendemain, si nous voulons voir le Fitz Roy, il faudra randonner aujourd'hui !

Le sentier du Fitz Roy est sans doute le chemin de randonnée de plus populaire à El Chalten. Il fait un total de 20km aller-retour et permet de traverser de somptueux paysages pour arriver à la lagune du Fitz Roy (lagune de los tres). Il est faisable en 1 journée en revenant à El Chalten ou en plusieurs étapes en dormant notamment au camping Poincenot qui est gratuit.

Nous empruntons le sentier du Fitz Roy mais décidons finalement de ne pas aller jusqu'à la laguna de los tres, randonner avec un mal de ventre et la nausée sous un soleil de plomb n'étant franchement pas idéal... Du coup, nous choisissons de faire tranquillement les 8km aller-retour pour atteindre la lagune Capri.

sentier-fitz-roy-el-chalten

En chemin, de splendides points de vue nous sont offerts sur la vallée, notamment au niveau du mirador du rio de las Vueltas.

fitz-roy-mirador-el-chalten

Nous arrivons après une bonne montée en continue à un chemin qui se sépare : la lagune Capri ou le mirador du Fitz Roy. Nous continuons vers la lagune Capri et sommes tout de suite subjugués par la vue qu'elle nous offre sur le Fitz Roy !

sentier-fitz-roy-lagune-capri-chalten

On ne s'attendait pas à une telle vue après seulement 4km de marche et pourtant nous y voilà, face au Fitz Roy dans un endroit calme, serein et très photogénique !

Je pense que le sentier du Fitz Roy jusqu'à la lagune Capri est une excellente alternative à la lagune de los tres. Pour ceux qui n'ont pas l'habitude de randonner ou qui n'ont pas envie de faire 20km de marche, ce point de vue est fantastique sans être obligé de marcher trop longtemps. Le sentier est assez facile, si ce n'est qu'il monte pas mal pendant un bon moment mais c'est faisable en prenant son temps si vous n'êtes pas habitués.

sentier-fitz-roy-mirador-laguna-capri-el-chalten

Mirador los condores et las aguilas

Ces deux petits sentiers de quelques kilomètres seulement permettent d'avoir un point de vue sur la ville et d'apercevoir des condors (los condores) et à contrario, un point de vue sur la steppe depuis le mirador las aguilas.

randonnee-el-chalten-las-aguilas-condor

Mirador de la laguna Torre

Le sentier Laguna Torre permet d'apprécier un beau point de vue sur le cerro Torre en faisant environ 9h de marche aller-retour depuis El Chalten. Comme pour le sentier du Fitz Roy, nous avons décidé de ne pas aller jusqu'au bout mais plutôt de nous rendre au mirador de la lagune Torre soit 6 km, 3h de marche aller-retour, qui permet déjà un beau point de vue sur le mont.

randonnee-sentier-lagune-torre-chalten
En chemin

lagune-torre-mirador-chalten-argentine

condor-el-chalten-argentine-rando
Condors aperçus après la randonnée 

tatou-argentine-patagonie-chalten
Un tatou !

Conseils :
Pour organiser vos randonnées et vérifier les conditions météo avant d'entreprendre vos treks, allez-voir au centre d’information visiteurs situé dans le même building que la gare de bus.

La suite de notre voyage en Patagonie 

Après 3 jours à El Chalten, nous sommes sur le point d'entamer notre plus longue route du voyage jusqu'à présent : 24h, 1 journée complète de trajet pour arriver à Bariloche !

A lire dans le prochain article !

Informations voyageurs

Rejoindre et quitter El Chalten

Rejoindre El Chalten depuis Puerto Natales :
2 solutions s'offrent à vous, soit vous achetez un ticket de bus Puerto Natales - El Chalten pour 43'000 pesos chiliens soit, la solution la moins chère (mais attention aux disponibilités), vous prenez 1 trajet Puerto Natales-El Calafate pour 15'000 pesos et une fois sur place, 1 trajet El Calafate – El Chalten pour : 380 pesos argentins. 12h de trajet.

Rejoindre Bariloche : compagnie de bus Taqsa à 2020 pesos argentin : semi-cama avec dîner, petit-déjeuner et déjeuner. 24h de voyage !

Où dormir à El Chalten

Hosteria Los Nires : auberge familiale sympathique et proposant un buffet complet pour le petit-déjeuner. Les chambres possèdent leur salle de bain privée mais la connexion internet ne fonctionne que dans le lobby. 925 pesos la chambre double.

Où manger à El Chalten

Les prix des restaurants à El Chalten sont loin d'être donnés, ici, vous trouverez des prix équivalents aux restaurants français, du coup, on a mangé pas mal d'empanadas que l'on trouvaient dans une boulangerie du centre-ville. C'est très bon, ça nourrit bien et c'est économique !

Néanmoins, on s'est tout de même permis un restaurant, le Ahonikenk Chalten, pour manger un excellent morceau de viande et une belle milanesa napolitaine (vous en trouverez partout en Argentine !)

ATM - retirer de l'argent à El Chalten

Nous n'avons pas pu retirer de l'argent à El Chalten car les ATM ne lisent pas les cartes à puce, comme souvent en Argentine. Prenez vos précautions avant d'arriver !


Comme je vous l'ai raconté dans l'article précédent, notre aventure dans le parc Torres del Paine n'a pas été de tout repos. Pour notre 1er trek en totale autonomie, on pourra dire que nous en aurons bien bavé vu les conditions météo en Patagonie mais pour les amoureux des beaux paysages et de la nature, trekker dans Torres del Paine est un passage quasi-obligé pour en prendre plein les yeux !

Si randonner dans Torres del Paine vous intéresse, voici un guide pratique pour organiser votre trek et plein d'informations et de conseils pour vous aider à mieux vous préparer !


Les treks à Torres del Paine

Nous avons choisi le trek du W mais si vous êtes un randonneur aguerri, vous pourrez passer encore plus de temps dans Torres del Paine. Voici la carte du parc pour vous aider à mieux comprendre les différents treks possibles.

Conseil : pour mieux vous préparer au trek et connaitre les dernières infos dans le parc, rendez-vous au Base camp de l’hostel/restaurant Erratic Rock à 15h tous les jours. Infos gratuites et très intéressantes !

Trek W 

C'est LE trek le plus connu de Torres del Paine, le W s'effectue entre 4 et 6 jours et permet de voir l'essentiel du parc national.

carte-trek-torres-paine-w-chili

Avantage : en seulement quelques jours, vous verrez une multitude de paysages et aurez une belle impression du parc sans en faire tout le tour.
Inconvénient : Vous ne serez pas seuls ! Sauf si vous partez en basse-saison (dans ce cas bon courage pour les conditions météos) il y aura pas mal de monde sur les sentiers et dans les refuges.
Pour qui ? : d'après les guides, le trek du W est accessible à tous... En ayant fait l'expérience, effectivement, il n'y a pas de grand dénivelé ni de trop nombreux kilomètres par jour, néanmoins, vous devrez avoir une bonne condition physique et un mental à toute épreuve car les conditions météos sont difficiles à supporter.
Mon conseil : si vous êtes débutants en randonnée, ne vous lancez pas dans cette aventure en autonomie sur 4 jours ! Préférez quelques nuits et repas en refuge pour ne pas rendre l'exercice trop difficile...

Trek O

Ce trek s'effectue plutôt entre 8 et 10 jours. Il permet de faire le tour du parc.

carte-trek-torres-paine-o-chili

Avantage : vous pourrez apprécier le parc dans son semble et être parfois seul sur les sentiers, sensation de liberté assurée. D'après les dires des guides, les paysages sont encore plus beaux que dans le trek du W et l'expérience encore plus sensationnelle !
Inconvénient : il faut désormais s'enregistrer pour accéder à certaines parties du trek O, le trek dure plus longtemps et est plus difficile (passages de cols !).
Pour qui ? : pour les bons randonneurs qui ont l'habitude de faire des treks en montagne.
Mon conseil : sauf si vous avez l'habitude des longs treks en situation difficile, réserver au moins une nuit un peu plus confortable en refuge me semble une bonne idée pour tenir les 8-10 jours de randonnée en Patagonie !

Trek Q

Si vous voulez voir le parc Torres del Paine entièrement ! S'effectue entre 9 et 11 jours.

carte-trek-torres-paine-q-chili

Avantage : vous aurez tout vu sans forcément rajouter beaucoup de difficulté au trek O. Vous permet d'éviter de payer le catamaran, le bus vous dépose à l'administration CONAF et vous n'avez plus qu'à marcher pour rejoindre le refuge Grande Paine.
Inconvénient : apparemment la partie ajoutée n'est pas la plus intéressante.
Pour qui ? : même chose que pour le O.

Itinéraire trek W

Comme expliqué dans le récit de notre trek (lire : trek W en totale autonomie), nous avons dû rajouter une nuit pour pouvoir dormir au camping gratuit le plus proche des Torres afin de s'y rendre le matin de bonne heure. Normalement, le trek se fait plutôt entre 4 et 5 jours.

Notre itinéraire en 6 jours : 81km 

J1 : Camping Paine Grande - camping Grey : 11km
J2 : Camping Grey - camping Francès : 21km
J3 : Vallée Francès : 14km
J4 : Camping Francès - camping Las Torres : 15km
J5 : Camping Las Torres - camping Torres : 10km
J6 : Camping Torres - camping Las Torres : 10km

A savoir 

Il y a 2 accès au parc :

- Depuis l'auberge Las Torres pour terminer au refuge Paine Grande : vous verrez les Torres en 1er puis terminerez le parcours par le glacier Grey.

- Depuis le refuge Paine Grande pour terminer à l'auberge Las Torres : vous terminerez le parcours par les Torres.

Dans quel sens faire le trek du W ? Conseils

D'après les guides (info Base Camp Erratic Rock), le mieux est de commencer par le refuge Paine Grande pour terminer par les Torres. Je ne peux qu'être d'accord avec cela : le trek est moins difficile dans ce sens, vous croiserez moins de monde et n'aurez pas l'impression de suivre les gens en file indienne, vous verrez les plus beaux paysages en crescendo, enfin, et non des moindres, si vous faites le trek en autonomie, votre sac sera moins lourd pour la montée au Torres puisque ce sera votre dernier jour !

La météo

chili-parc-torres-paine-trek-autonomie
La météo est votre pire ennemie à Torres del Paine, sachez-le ! Même s'il fait beau le matin, il peut pleuvoir 15 minutes après et ce, pour le restant de la journée. Et sur nos 6 jours, nous avons pu constater que certes, le temps change très vite comme tout le monde le dit mais c'est surtout dans le mauvais sens. Le temps à tendance à vite se dégrader plutôt qu'à se mettre au beau facilement...

Le vent en Patagonie est terrible, vous subirez des rafales puissantes et cela est à prendre en compte si vous êtes débutant en randonnée. Prenez-votre temps pour appréhender les conditions météos dans le parc.

Conseils :

- Prévoyez une journée de libre au cas où la météo vous empêcherait de randonner pendant 1 journée. La vallée des Français est parfois fermée à cause du vent trop fort dans cette partie du parc et croyez-moi, si cela vous arrive, perdez une journée dans le camping s'il le faut mais ne loupez pas cette merveilleuse vallée !

- N'achetez pas ni ne mettez pas de housse de pluie sur votre sac à dos ! Pourquoi ? le vent est si fort qu'il pourrait casser ou faire s'envoler votre housse de pluie, de plus, marcher avec une housse maltraitée par le vent est plutôt insupportable.

- La solution contre la pluie à la place de la housse : protégez vos affaires à l'intérieur du sac à dos avec tout simplement des sacs poubelles. Toutes vos affaires devront être emballées dans des sacs indépendants, voir 2-3 sacs pour vos vêtements du soir.

Hébergements dans Torres del Paine

Torres del Paine propose plusieurs types d'hébergements à différents budgets. 2 entreprises se partagent le parc : Fantastico Sur et Vertice. Les camping et refuges les moins chers appartiennent à Vertice.

- Refuges : pour des nuits au chaud et plus de confort, de 25€ jusqu'à 50€ selon la saison
- Tente et matériel à louer : vous voulez camper mais sans porter votre tente, c'est possible en louant la tente et les matelas directement auprès des campings. Ils installeront votre tente qui sera prête à votre arrivée.
- En autonomie : vous transportez votre matériel et ne payez que votre place en camping. Cela reste un prix élevé pour du camping mais le parc étant populaire, les prix s'envolent : entre 6000 et 8500 pesos soit entre 7 et 11€ par personne.

Possibilité de prendre tous les repas dans les refuges, comptez entre 9000 pesos pour le petit-déjeuner jusqu’à 17'500 pesos pour le dîner à réserver en avance.

Camping dans Torres del Paine

Il y a 2 campings gratuits dans Torres del Paine : campamentos Italiano (proche vallée des français) et Torres (proches des Torres), il faut les réserver en avance car ceux-ci sont très rapidement complets en haute-saison.

Les autres campings sont payants, pas besoin de les réserver en avance car c'est le système du 1er
arrivé, 1er servi qui fonctionne. Arrivez assez tôt pour avoir une bonne place sinon, les campings prendront votre argent mais vous n'aurez pas forcément un emplacement génial si vous arrivez dernier.

Voici notre avis sur les campings où nous avons dormi :

Camping Grey : 6'000 pesos par personne, cuisine à l’abri pour les campeurs, douche avec eau chaude et WC. Plutôt sale. Terrain dégagé sur herbe et quelques places sous les arbres sur la terre. Beaucoup de vent.

Camping Francès : 8'500 pesos par personne, douches avec eau chaude, WC, pas d’abris où manger. Possibilité de faire à manger sur les plateformes. Camping dans la forêt, à l’abri du vent. Propre. Malgré le fait qu’il manque un abri pour cuisiner, nous avons bien aimé ce camping, sanitaires propres dans une maisonnette en bois, possibilité de faire la cuisine dans un coin de cet abri là. Pas conventionnel mais ça passe.

Camping Las Torres (près du refuge Las Torres) : 8'500 pesos par personne. Douche avec eau chaude et WC. Plutôt sale. Pas d’abri pour cuisiner mais des tables de camping sur le terrain. Grand terrain herbeux plutôt agréable mais en plein vent.

Camping Italiano : Gratuit, nous ne l'avons pas vraiment testé car il était complet mais nous sommes passés devant. Se situe en forêt donc à l'abri du vent.

Camping Torres (au plus proche des Torres, ne pas confondre avec le camping "Las torres") : Gratuit mais pas très agréable. Odeur d'égout, abri sale et petit pour cuisiner et terrain en pente. Situé en forêt, nous y avons eu très froid.

torres-paine-chili

Le coût d'un trek à Torres del Paine

Qu'on se le dise, un trek dans Torres del Paine revient à cher !
L'entrée du parc, les transports, les hébergements et si nécessaire, les repas représentent un coût élevé dans l'ensemble.

Voilà ce que vous pourrez dépenser pour votre trek :

- Entrée pour le parc national : 18'000 pesos par personne

- Bus pour Laguna Amarga : 15'000 pesos aller-retour, le retour est à date flexible, pas besoin de réservation.

- Catamaran Pudeto - refuge Paine Grande ou inversement : 15'000 pesos l’aller par personne.

- Au retour, depuis le refuge Las Torres pour rejoindre Laguna Amarga, vous avez le choix entre soit 2h de marche supplémentaire sur une route poussiéreuse avec beaucoup de trafic ou bien prendre une navette pour 2'800 pesos chiliens.

- Hébergement :

Prix camping : entre 6000 et 9000 pesos par personne,
Prix refuge : à partir de 25€ par personne en dortoir.

L'équipement

torres-paine-trek-organisation-information

Voici la liste de notre équipement pour le trek du W :

Pour manger :

1 gourde filtrante pour boire l’eau du parc sans risque
1 thermos pour le thé
Réchaud à gaz et gaz
Casserole légère
Couteau suisse et fourchettes en plastique

Conseil : l'eau des cours d'eau est buvable MAIS en haute-saison, faites attention, il y a du monde dans les refuges et l'eau peut être polluée. Ne buvez jamais l'eau se trouvant près des refuges.

Pour dormir :

Boule Quiès et bandeau pour les yeux,
Tente 2 places spéciale vent marque Himalaya 2, Doite achetée à puerto Natales
2 matelas de sol
2 duvets (T° de confort négatives)
2 sacs à viande

Indispensable :

Frontales
Lunettes de soleil
Sac poubelle pour imperméabiliser les affaires
Bâtons de randonnée

Trousse à pharmacie :

kit 1er secours
Crème solaire
Brosses à dents et dentifrice
Déodorant
Papier toilette

Electronique :

Appareil photo et batteries de rechanges chargées

Vêtements :

Le but est d’avoir le moins à porter possible. Pour cela, il faut prendre des vêtements « rando-journée » qui peuvent être mouillés et des vêtements pour le soir « secs » et qui doivent absolument le rester.

Journée ou "mouillés" :

1 paire de chaussettes
Chaussures de randonnée
1 pantalon léger et qui sèche vite
1 t-shirt (manches courtes ou longues, vous aurez chaud en marchant)
1 bonnet
1 veste anti-pluie

Nuit ou "secs" :

2 paires de chaussettes chaudes
1 legging
1 t-shirt manche longue
1 polaire
1 veste
1 paire de mitaine en mérinos

La nourriture pour 6 jours

Voici la liste de notre nourriture pour 2 pour 6 jours dans le parc :

Petit-déjeuner :

Café et sucre
1 paquet de cookies
5 sachets de porridge

Snacks et desserts :

Quelques sachets de thé
1 paquet de biscuits au chocolat
3 paquets de barres de céréales

Déjeuner :

24 tortillas
2 concombres
3 boites de fromage frais
3 boites de thon

Soir :

750g de pâtes
3 sachets de  quick soupe (équivalent de 15 portions)
1 sachet de parmesan pour le goût !

Se rendre à Torres del Paine depuis Puerto Natales

Depuis Puerto Natales, on vous conseille de prendre le 1er bus qui part à 7h30, il s'arrête à Laguna Amarga, puis continue pour le même prix à Pudeto (si vous souhaitez commencer le W par le refuge Paine Grande).

Depuis Pudeto, vous avez la possibilité d’aller voir la cascade si vous marchez vite mais attention, si vous souhaitez avoir le 1er catamaran à 12h, faites plutôt la queue directement. N'oubliez pas, en haute-saison, il y a beaucoup de monde !

Pour le retour, si vous revenez depuis le refuge Las Torres, il y a un shuttle à 14h pour Laguna Amarga d'où vous reprendrez votre bus pour Puerto Natales à 14h30.

A l'inverse, si vous retournez depuis le refuge Paine Grande, vous devrez prendre le catamaran puis le bus depuis Pudeto.

Où dormir à Puerto Natales

Nous avons bien aimé l'hostel El Sendero, le propriétaire est sympa et très cool, l'hostel possède une grande salle avec une petite cheminée très agréable, une grande cuisine bien équipée, le petit-déjeuner est chouette (yaourt, pâtisseries et fruits). Les chambres sont petites mais c'est correct pour un hostel.
Comptez 28'000 pesos chiliens pour la chambre double avec salle de bain privée.


Voilà, vous savez tout, j'ai essayé d'être la plus précise possible dans cet article pour vous aider au mieux à préparer votre trek à Torres del Paine, maintenant c'est à vous de jouer en partant à l'aventure !
Pour en savoir plus sur notre expérience, n'hésitez pas à lire le récit de notre trek : Torres del paine, trek du W en autonomie et surtout si vous avez aimé, partagez nos articles, cela nous fait toujours plaisir !



Nous voici au Chili ! C'est notre 1er zigzag entre l’Argentine et le Chili pour continuer notre exploration de la Patagonie. Nous étions auparavant à El Calafate, en Patagonie Argentine pour admirer le majestueux glacier Perito Moreno, nous avons ensuite traversé la frontière pour nous rendre cette fois dans le parc national Torres del Paine et entreprendre le fameux trek du W !

Les Torres sous le soleil ? Une longue aventure pour y arriver !

Passage de frontière entre Argentine et Chili

Pour rejoindre Puerto Natales au Chili, il nous aura fallu 4h de trajet + 2h perdues à la frontière. Nous avons dû sortir de l’Argentine, puis faire tamponner nos passeports pour rentrer au Chili et enfin, tous les sacs des passagers du bus ont été sorti et vérifié aux rayons X. Cela a donc été très long et fastidieux mais s’est finalement passé sans problème malgré le temps perdu.

Puerto Natales et ses (adorables) chiens errants

Puerto Natales est la porte d’entrée pour visiter le parc national Torres del Paine.
En comparaison avec El Calafate qui était une petite ville touristique agréable, Puerto Natales nous a semblé assez déglinguée avec ses vieilles maisons en tôles colorées et en bois.

Par contre, comme à El Calafate, il y a de nombreux chiens errants, bien traités par les locaux et absolument adorables. Étant une grande amoureuse des animaux et en particulier du meilleur ami de l'Homme, je me suis fait plein de nouveaux copains à Puerto Natales et cela m’a suffit à y apprécier mon séjour !

Randonnée à Torres del Paine : le Trek du W en 6 jours

Le trek du W représente 75 km à faire entre 4 et 6 jours. Nous avons décidé de nous lancer dans cette aventure en autonomie complète : nous porterons notre tente, matelas et nourriture pour toute la durée du trek, cela représente environ 8kg pour moi et 12-13kg pour Max.

Nous avions prévu initialement de faire le trek du W en 5 jours mais une fois arrivés sur place, les campings gratuits où nous voulions dormir étaient complets aux dates de notre choix, notamment le dernier camping, le plus proche des Torres (camping Torres). Nous avons revu notre itinéraire en fonction des disponibilités de ce dernier camping et donc décidé de rester une nuit de plus pour pouvoir y dormir et monter aux tours le matin du dernier jour.

Notre itinéraire en 6 jours

Dossier trek du W : un dossier complet pour organiser votre trek dans le parc Torres del Paine sera bientôt disponible dans les guides pratiques !

Trek W - Jour 1 : Camping Paine Grande au camping Grey : 11km

Nous partons tôt de Puerto Natales ce matin là avec beaucoup d'appréhension, la météo prévue pour les prochains jours dans le parc national est désastreuse, d'ailleurs il fait horriblement mauvais depuis que nous sommes arrivés à Puerto Natales et nous ne savons pas vraiment comment ce 1er trek en autonomie va se passer pour nous niveau physique car nous ne sommes pas de grands sportifs....

C'est donc dans le doute que nous prenons le bus à 7h30 pour Laguna Amarga, le point de départ de Torres del Paine. Une fois arrivés, nous réservons nos places pour le camping gratuit puis reprenons le bus pour Pudeto et embarquons dans le catamaran de 12h qui nous emmène de l'autre côté du parc, nous avons en effet décidé de commencer par le glacier Grey et de nous garder les emblématiques Torres pour la fin !

Le voyage en catamaran traverse le lac Pehoe et nous permet déjà d'observer de très beaux paysages, un prélude à ce que nous allons découvrir dans le parc pendant ces 6 jours. Nous arrivons finalement au Refuge Paine Grande, le point de départ de notre trek.


Nous allons effectuer la première barre du W, cela représente 11km de marche jusqu'au refuge Grey puis nous avons prévu de marcher 4km aller-retour supplémentaires pour nous rendre au mirador du glacier Grey.

C'est donc parti pour cette folle aventure en Patagonie chilienne ! Les sacs sont au plus lourd sur nos dos mais on se sent bien, nous sommes motivés ! On passe déjà par des paysages splendides mais aussi par un partie de forêt dévastée : la forêt brûlée. Un feu à eu lieu il y a quelques années et a dévasté une grande partie du parc (la faute encore à un stupide touriste). L'atmosphère ici est étrange, tous les arbres sont blancs, morts, ils ont perdu leur écorce... Nous verrons plusieurs fois ces paysages de dévastation au cours du trek du W.


Nous subissons déjà le fameux vent de Patagonie, nous sommes pas mal secoués et nous devons appréhender le poids des sacs avec la force du vent qui nous pousse.

Au bout de 5km, j'ai déjà très mal aux pieds, c'est à ce moment là que je ressens le poids de mon sac sur mes épaules. Le terrain devient technique avec une belle descente abrupte sur des roches et dans les ruisseaux.

On arrive finalement au camping Grey en 3h30 sous un vent et une pluie terrible, nous devons planter la tente mais avec le vent et la pluie et sachant que c'est la 1ère fois qu'on monte cette tente, l'exercice se révélera fastidieux. Le temps sera si mauvais que nous laissons tomber l'idée d'aller au mirador du glacier Grey, nous espérons pouvoir le faire le lendemain si le temps s'améliore.

Ce soir, nous cuisinons notre 1er repas : pâtes et "sauce tomate" fait avec de la soupe de tomates. C'est pas mauvais, avec un peu de parmesan, c'est même plutôt pas mal !


Notre 1ère nuit à Torres del Paine sera difficile, les bourrasques de vent frappent violemment notre tente mal montée, nous entendons le vent qui souffle au loin puis qui attaque notre tente de plein fouet. Cette nuit, nous ne dormirons que d'un oeil, le froid et la peur que la tente s'envole nous garderont éveillés et stressés.

1ère nuit à Torres del Paine : on a le sourire !

Jour 2 : Camping Grey au camping Francès : 21 km 

Nous nous "réveillons" sous la pluie et le vent qui l'accompagne toujours. Nous laissons définitivement tomber l'idée d'aller au mirador du glacier Grey et démontons plutôt notre tente trempée.

Aujourd'hui, nous devons redescendre le parcours de la vieille et continuer jusqu'au campement Francès soit 21km de marche au total. Notre 1er choix était de dormir au camping Italiano, gratuit, mais celui-ci était complet à cette date...

Nous ferons les 11km jusqu'au refuge Paine Grande en seulement 3h, j'ai un bon rythme, je marche devant et je me sens bien malgré mes vêtements trempés, glacés par la pluie et le vent et le manque de sommeil.

Nous pataugeons dans la gadoue. la gadoue...

Depuis le refuge Paine Grande, il nous reste 10km pour atteindre le camping Francès. Le soleil pointe enfin le bout de son nez et nous pouvons apprécier les paysages somptueux que quelques éclaircies viennent sublimer.




Malheureusement, ça ne durera pas et on aura à nouveau droit à un temps épouvantable pour la dernière moitié du chemin.

C'est chahutés par le vent et trempés que nous arrivons au camping Francès. Pas de répit, une fois arrivés, nous devons encore monter notre tente, cette fois, sur une plateforme en bois. Le camping est situé en forêt et les arbres nous protègent du vent et de la pluie, nous arrivons à monter notre tente correctement cette fois !

Le problème c'est qu'il fait très froid, avec les conditions météo qui nous ont malmené toute la journée, nous sommes totalement frigorifiés, du coup, nous rentrons dans la tente et mettons toutes nos couches de vêtements sur nous, on se faufile dans les duvets mais... on a toujours froid !

Il est possible de faire à manger sur les plateformes mais il y a peu de place, nous devons donc sortir mais ici il n'y a pas de cuisine ni d'abris, nous ferons donc comme tout le monde, nous irons manger dans le seul abris disponible : le couloir des toilettes !

Après le repas qui nous a réchauffé, nous filons dormir pour tenter de récupérer la nuit précédente. Par chance, il ne pleuvra pas cette nuit là et nous n'avons pas trop ressenti le vent ni le froid. Une bonne nuit de sommeil donc !

Jour 3 : la vallée des Français sous... le soleil ! 14km de marche

Ce matin nous nous reposons un peu avant d'entamer notre marche dans la vallée des Français, nous décidons de laisser la tente au camping puisque la vallée est un aller-retour. Cela nous permet de ne pas monter/démonter notre tente et de ne pas porter nos affaires.

La vallée Francès ou vallée des Français est un peu plus technique et difficile que ce que nous avons fait jusqu'à présent : 14km de marche, dénivelé positif de 980m jusqu'au mirador Britannico, puis tout redescendre.


Après avoir monté de façon constante, nous arrivons dans la vallée avec une vue à 360°, c'est juste superbe, il fait beau, le soleil brille et les paysages sont tout simplement fantastiques, on apprécie enfin Torres del Paine à sa juste valeur quand la pluie et le vent veulent bien nous laisser un peu tranquilles !



Nous continuons jusqu'au mirador Britannico, 200m de dénivelé positif juste pour la fin. Ca monte d'abord tranquillement en forêt puis on doit escalader des roches sur un sentier assez raide. Finalement, on est surpris d'arriver aussi vite, on pensait que la montée serait bien pire !


Le mirador Britannico est un endroit fantastique, les décors sont presque irréels ! Nous profitons de la vue tout en buvant un thé chaud, au soleil ! Nous aurons droit à ce petit paradis pendant 20min, ensuite, déjà, le vent se lève, le temps se chagrine, on décide donc de redescendre.


Sur le retour

On aura eu le beau temps à l'aller mais on repart avec notre pote un peu trop collant le vent et sa copine la pluie, ces deux-là semblent inséparables. On arrive finalement au camping Francès après à peine 3h de marche, on va directement manger et se coucher, contents de ne pas avoir à monter la tente ce soir !

Jour 4 : Camping Francès à camping Las Torres : 15km

La 1ère étape de cette journée consiste à marcher du camping Francès au refuge Los Cuernos, ce sont 3km en descente que nous ferons en 1h30. Dans ce sens, le sentier est facile quoique technique, mais nous sommes ravis de ne pas avoir à le faire dans le sens Cuernos-Francès car la montée est longue et raide !

Nous prenons un encas près du lac et apprécions la vue sur le glacier Francès éclairé par les rayons du soleil, puis continuons jusqu'à Los Cuernos.



 Superbe vue autour du lac

De là, il nous reste 12km jusqu'au refuge Las Torres. Le sentier ne fait que monter et descendre avec le lac pour paysage. Encore une fois, le temps change et devient maussade, on se lasse un peu, le sentier nous parait long.

Puis, les paysages changent et deviennent plus intéressants : roche noire, sable, peu de végétation... Puis, de nouveau, tout l'inverse, on traverse des bosquets verts et munis de piquants. Enfin, nous voyons notre camping du soir, qui se situe dans une plaine herbeuse.


Sur le chemin, des paysages tout en contraste

Après avoir planté la tente, on se renseigne pour aller manger au refuge Las Torres. Comme nous avions prévu au départ 5 jours de trek et non 6, nous pensions faire un repas chaud à l'intérieur du refuge, et puis, nous avons vraiment envie d'un repas sympa et différent des pâtes à la soupe de tomates auxquelles nous avons droit depuis le début du trek...

Bonne nouvelle, le type du camping nous dit que c'est possible, c'est donc tout guillerets que nous allons nous mettre à table... sauf que, quand on arrive au restaurant, on nous dit qu'en haute saison il fallait réserver, il ne nous ait donc pas possible de manger là ce soir !!

Moment de découragement et de frustration extrême. A ce moment là, j'en ai marre, je ne veux plus manger dans le froid, je ne veux plus manger ces pâtes qui me dégoutent, j'ai froid, je suis fatiguée et terriblement déçue, il nous faudra nous rationner car il ne nous reste que peu de nourriture.... Max m'encourage mais je serai ronchon pendant un bon moment après cette déception..

La nuit au camping de Las Torres sera très difficile, j'ai faim, j'ai mal aux jambes et surtout j'ai terriblement froid malgré les couches de vêtements entassées sur moi.

Jour 5 : Du camping Las Torres au camping Torres : 10km

Il fait un temps radieux aujourd'hui, mais la nuit difficile nous a assommé. Nous avons rajouté une nuit pour pouvoir nous rendre aux Torres le lendemain matin mais franchement, nous n'avons plus tellement envie de dormir à nouveau dans le froid une nuit de plus.

Enfin, on se motive, espérant tout deux voir les fameuses Torres sous le soleil radieux qui nous réchauffe ce matin, on plie la tente et on y va, allez, encore un effort, on y est presque !

Caracara huppé, venant nous dire bonjour de bon matin 

Le temps était superbe, on y croyait !

Bien sûr, à peine le temps d'entreprendre la longue montée qui va nous mener au camping Torres que le beau temps ne dure pas, le vent et les nuages gris débarquent quand nous commençons à marcher...

Pour moi, ce sera très dur aujourd'hui, j'ai toujours mal aux jambes et mon moral est bas. Le soleil est définitivement parti, il fait mauvais, je sens qu'on va vers le froid et qu'on ne verra pas forcément les Torres vu le climat qui se détériore rapidement... Le vent violent revient, j'ai froid, je n'en peux plus d'avoir si froid !!


Une fois passé le refuge Chileno, nous entamons une longue partie de montée en forêt. Je finis par craquer, je me met à pleurer comme une gamine, je suis découragée par le climat, par cette longue montée qui n'en finit pas, j'ai l'impression de tourner en rond, de ne pas avancer, il n'y a pas d'autres paysages que la forêt dans laquelle nous sommes, j'essaie de me concentrer mais je n'y arrive pas, je me démoralise, je m'énerve, je suis ma pire ennemie.

On arrive enfin au camping gratuit Torres qui n'est pas très accueillant, il y a une forte odeur d'égouts dans l'air, l'abris pour faire à manger est ridicule et sale, on a aucun moyen de se mettre quelque part à l'intérieur, au chaud. On monte la tente dans un froid glacial, puis Max veut aller au Mirador des Torres malgré le sale temps, c'est la partie la plus difficile du trek du W : 1km, 400m de dénivelé positif.

Je le suis mais sans aucune envie, je suis toujours dans un mauvais état d'esprit, à ce moment là, pour moi, ça ne sert à rien de s'embêter à grimper puisque il n'y a que des nuages, on ne voit même pas les Torres, je préfère garder ça pour demain !!

Du coup, je perd tout mon moral et je suis en état de fureur, je hais tout le monde et j'avoue, je suis insupportable. Sur le chemin, il y a trop de monde, c'est Disneyland ici et ça m'énerve... On grimpe dans la forêt au milieu des torrents, on escalade des roches glissantes, puis quand on sort enfin de la forêt et on voit tout le chemin qui reste encore à parcourir.. à flanc de montagne, sur du sable et des rochers... Ca n'en finit jamais jamais jamais !


Ils indiquent 45min pour monter, je mettrai 1h20 en ayant dépenser toute mon énergie à m'énerver et à bouder. Quand on arrive enfin, nous ne voyons que très peu les Torres, les nuages les entourent, les couvrent, nous restons là, glacés, gelés, attendant que les nuages s'espacent un peu pour les voir mais il fait un froid insupportable..


On a juste "un peu" froid !

Nous redescendons pour trouver refuge dans notre tente dans laquelle nous mangerons pour tenter de nous réchauffer. Mais, il n'y a rien à faire, je n'arrive pas à récupérer du froid de la journée et je passerait ma pire nuit du trek : je suis frigorifiée, je tremble de tous mes membres toute la nuit et j'ai terriblement mal partout. Cette nuit là sera pour moi un véritable enfer !

Un renard des Andes, venu nous rendre visite sur le campement

Jour 6 : les Torres et retour à Puerto Natales : 10km

Ce matin, il fait un soleil radieux, pas un nuage, pas de vent, un ciel parfait, un temps parfait pour enfin voir les Torres après notre tentative ratée d'hier.

Max est décidé à remonter, quant à moi, ma mauvaise humeur me colle à la peau, je n'arrive toujours pas à avaler la difficile journée d'hier et la nuit d'enfer. Je ne vois que l'ironie de la situation : le soleil radieux pour notre dernière journée contre mon manque de motivation pour tout remonter.

Je râle, je m'énerve contre le monde entier, je n'arrive plus à me contrôler, puis je décide de me reprendre et d'essayer de monter à nouveau parce que oui, évidemment que je suis là pour les voir ces foutues Torres !!

Bref, je me concentre et monte sans m'énerver (...bon, ok, peut-être un peu quand même...), je décide de mettre toute l'énergie de ma fureur dans mes jambes, en 40 min nous arrivons aux Torres contre 1h20 hier, comme quoi, tout est dans le mental !

On arrive devant un spectacle splendide, les tours sont là, majestueuses et grandioses, derrière un ciel bleu fabuleux et pas un nuage à l'horizon...


Délivrance, il fait enfin beau !

Après avoir profité des Torres, il nous faut tout redescendre pour prendre la navette au camping Las Torres. On a mal partout mais on marche bien et le temps nous aide, il fait beau et chaud, enfin. Cela nous permet de voir tous les paysages qu'on avait loupé hier !

Retour à Puerto Natales et une nuit en enfer... encore !

Il y a une navette à 14h pour Laguna Amarga que nous décidons de prendre (il est aussi possible de marcher 2h mais franchement nous n'avons plus envie) puis nous prenons le bus de 14h30 pour Puerto Natales. Il nous reste à marcher encore 40 min pour rejoindre notre hostel (on s'est un peu perdu en chemin...) et enfin nous reposer. Je souffre de maux de tête, je suis épuisée, je prends une bonne douche chaude et reste sous les couvertures, tranquillement.

Le soir, nous décidons d'aller dévorer pour récompenser nos efforts, on se fait plaisir dans un restaurant sympa mais soudainement, je me sens mal sur la fin du repas donc nous partons assez rapidement.

Nous sortons du restaurant, traversons la rue et d'un coup, ma tête tourne, je me sens horriblement mal, je dis à Max "je vais être malade" et ni une ni deux, sans rien pouvoir faire... je rends tout mon repas sur le trottoir ! Max est incrédule, je suis horrifiée ! Après quelques minutes à me reprendre, je me sens mieux et on finit par rigoler de cette situation inattendue !

Une fois rentrés à l'hostel, nous préparons nos affaires car nous avons déjà acheté nos billets de bus pour partir dès le lendemain vers El Chalten en Argentine (12h du bus).

Sauf que... 1h après être arrivée à l'hostel, je suis de nouveau malade et je passerai la nuit entière à
souffrir le martyr, une soudaine et violente gastro me clou au lit... enfin aux toilettes, je ne sais pas si c'est un empoissonnement alimentaire au restaurant (ca y ressemble) ou le fait d'avoir trop mangé après le trek...

Alors que nous devions nous réveiller à 6h du matin pour aller prendre le bus, je suis toujours malade à en crever. Il nous ait clairement impossible de prendre le bus dans mon état et on perdra nos billets, le remboursement n'étant pas possible (100€ de perdu...). Je passerai finalement la journée à me remettre et nous pourrons finalement partir le lendemain.

Trek W : notre avis 

En écrivant cet article, je me rends compte que je suis encore un peu "traumatisée" par toute cette aventure à Torres del Paine et surtout la fin de ce trek mémorable !

Je ressens encore le froid me traversant le corps jusqu'aux os, la pluie collant à mes vêtements, la colère et l'état d'épuisement dans lesquels je me suis retrouvée l'avant-dernier et le dernier jour !

Néanmoins, je suis super fière de notre parcours, pour un 1er trek en totale autonomie, nous n'avons pas choisi le plus facile. Certes, le parcours n'est pas très difficile en terme de dénivelés et en nombre de kilomètres mais les conditions météo le rendent épuisant, éreintant.

A Torres del Paine, je me souviendrai du vent, absolument incroyable, d'une force terrible qui semblait parfois vouloir nous faire flancher, nous faire abandonner, je me souviendrai des décors qui semblaient irréels, peints comme une aquarelle, la vallée Francès et les Torres sous le soleil resteront mes plus beaux souvenirs de paysages, je me souviendrai du camping en Patagonie que je n'ai vraiment plus envie de renouveler, je me souviendrai de ce dernier jour radieux, si seulement on avait pu avoir ça pendant notre parcours, les choses auraient été tout autre ! Je me souviendrai des Torres, sous la pluie et enfin, sous le soleil, comme un message : "allez, tiens, tu l'as bien mérité !".